Installation PAC

Comment Faire Durer sa Pompe à Chaleur ?

Après avoir financé l’achat d’une pompe à chaleur (PAC) et son installation, vous souhaiterez la garder en service aussi longtemps que possible. Une pompe à chaleur peut durer entre 15 et 20 ans selon le modèle et la marque. La pompe à chaleur est un système assez fragile qui doit être entretenu et sa bonne installation est essentielle. Pour assurer la longévité de votre PAC, il existe différentes solutions simples auxquelles vous devez faire attention lors de l’achat et de l’installation.

Comment protéger votre pompe à chaleur ?

Pour protéger votre pompe à chaleur, vous devez trouver le PAC qui correspond parfaitement à vos besoins et à votre projet, afin qu’il soit le plus performant possible et que les composants ne soient pas endommagés. L’emplacement est également important : sur le côté le plus chaud de votre maison et à l’abri des vents dominants. Un nettoyage régulier de votre PAC est aussi absolument indispensable pour assurer sa durabilité.

Où dois-je installer ma pompe à chaleur?

Pour assurer la sécurité de votre pompe à chaleur, il est essentiel de choisir le bon endroit pour l’installer. Pour garantir l’efficacité de l’appareil, il faut le placer du côté le plus chaud de la maison pour éviter une consommation excessive. Il est ensuite nécessaire d’éviter l’exposition au vent qui pourrait endommager le ventilateur. Ne mettez pas la PAC sous un toit autant que possible pour éviter que la neige ou le gel ne tombe sur l’appareil en hiver.

Lire  Quel est le coût d'un pompe à chaleur réversible ?

Vous pouvez décider de protéger l’équipement PAC en l’installant dans un abris couvert. Si vous avez prévu de ne pas utiliser votre PAC pendant un certain temps, veillez à ne pas éteindre complètement l’appareil, ce qui pourrait provoquer un blocage des composants et endommager l’équipement.

Les exigences d’entretien diffèrent entre la PAC aérothermique et la PAC géothermique.

Les précautions à prendre concernant l’emplacement des unités extérieures concernent principalement les pompes à chaleur aérothermiques (air/air ou air/eau). Les pompes à chaleur eau/eau ne sont pas concernées par les précautions d’emplacement puisqu’elles puisent leur énergie dans le sous-sol.

Il faut cependant veiller à les installer sur un terrain plat, sans canalisation, pour ne pas gêner le fonctionnement du système. Il est recommandé d’éviter les zones arborées pour éviter que les tuyaux ne soient endommagés par les racines, ou que des arbres ne tombent et ne détruise la PAC. Par conséquent, la contrainte d’emplacement est certainement moins problématique pour les PAC géothermique que pour l’aérothermique.

Conclusion

Pour protéger la sécurité de votre pompe à chaleur, vous devez être attentif à la manière dont l’appareil est installé. Le type de PAC influe sur la manière dont vous l’utilisez. Les types de pompes à chaleur aérothermiques nécessitent un entretien régulier alors que les PAC géothermiques soient moins exigeantes en entretien.

L’une des choses les plus cruciales à faire est de connaître les conditions météorologiques qui peuvent réduire considérablement la durée de vie d’une pompe à chaleur. En protégeant votre PAC, vous augmenterez son efficacité sur le long terme et vous réaliserez de plus grandes économies d’énergie en repoussant le renouvellement de l’équipement.

Lire  Une pompe à chaleur consomme t'elle beaucoup d'énergie ?